ATHANOR Engineering | Tech4Islands | La French Tech Polynésie

ATHANOR Engineering veut se développer dans le domaine du smart shipping

Retrouvez ATHANOR Engineering sur le Motu d’exposition de System Factory.

ATHANOR Engineering est une société par actions simplifiées (SAS) au capital de 50 000 € créée en décembre 2015 par Henri de Foucauld et Jean-François Montanié après leur départ de la Marine nationale afin de donner une suite commerciale aux innovations qu’ils avaient conçues et développées avec le soutien de la Mission pour le Développement de l’Innovation Participative du ministère des armées durant leurs dernières années en activité dans la Marine nationale.

La pierre angulaire de ces innovations est un transpondeur AIS de type Warship spécialement conçu pour les besoins de la Marine nationale. Dénommé AIS/X, cet équipement est en cours de déploiement sur tous les bâtiments de surface et les sous-marins nucléaires d’attaque de la Marine.

La SAS ATHANOR Engineering fonde ainsi son activité sur l’expertise du milieu aéro-maritime de ses fondateurs ainsi que sur leur savoir-faire d’innovateurs en proposant des solutions techniques présentant une rupture en termes de ratio « valeur ajoutée sur coût de possession ».

Outre les usages militaires, ATHANOR Engineering veut se développer dans le domaine du smart shipping, par l’application des nouvelles technologies à la sûreté maritime et à l’optimisation de la performance d’exploitation des navires, notamment en matière de maintenance.

Dans le domaine de la sûreté maritime, ATHANOR Engineering a développé différentes solutions, qui s’articulent entre :

  • Un AIS adapté aux situations à risque de piraterie ;
  • Un réseau de balises embarquées permettant aux navires d’échanger leur position en temps réel et d’être alertés automatiquement sur l’apparition d’une menace.

Utilisant le protocole de communication du système AIS, ce réseau de type « Waze » est appelé SeaWatch® et fait l’objet d’un dépôt de brevet, qui a d’ores et déjà retenu l’attention d’organismes et d’industriels pour la surveillance de zones offshore, de champs d’éoliennes en mer ou la navigation en zones à fort risque de piraterie.

Dans le domaine de l’optimisation de la maintenance, ATHANOR Engineering développe des solutions de maintenance prédictive, basée notamment sur les technologies de type HUMS (Health and usage monitoring systems) permettant, à partir de l’analyse de données issues de capteurs, d’optimiser l’exploitation des navires. Dans ce domaine, ATHANOR Engineering s’appuie principalement sur les principes développés depuis déjà plusieurs années dans le monde aéronautique.

 

Le transpondeur AIS/X™ pour répondre aux besoins des administrations impliquées dans l’action des États en mer

Le transpondeur AIS/X™ a été développé spécifiquement pour répondre aux besoins des administrations impliquées dans l’action des Etats en mer.

Il est compatible avec les AIS de classe A ainsi que les Warship AIS (STANAG4668-4669).

Les différents modes d’émissions (normal/discret/silence) du transpondeur lui permettent de s’adapter aux différentes politiques d’émissions du navire qui en est équipé. Le mode de chiffrement crypté permet d’échanger les informations au sein de différentes communautés dont les clés (algorithme AES) correspondantes peuvent être préalablement enregistrées.

Les fonctions de leurrage d’identité et de position, la gestion des points d’intérêts et la création de fausses pistes font de l’AIS/X un véritable outil adapté aux différentes missions de lutte contre les trafics illicites ou pêche INN. Le transpondeur est doté d’un système d’auto-contrôle de son fonctionnement (concept de Built In Test Equipment) et d’alarmes.

 

SeaWatch®, solution de partage de situation

SeaWatch® est une solution de partage de situation destinée à des acteurs souhaitant maîtriser la connaissance d’une zone de type champ pétrolier ou d’éoliennes. Les différents navires équipés du boîtier SeaWatch® établissent une situation qu’ils partagent ensuite, par messages cryptés, avec les autres navires. Ils sont également capables de détecter, à partir de critères cinématiques une éventuelle menace.

De proche en proche, l’ensemble des navires disposent de l’ensemble de la situation et peuvent l’exporter vers un PC à terre, dès lors qu’un des boîtiers peut être raccordé à Internet.