Nani | Tech4Islands | La French Tech Polynésie
Exposant au Digital Festival Tahiti : Nani

Le tourisme, bien plus qu’un voyage !

Nani est un jeune tour-opérateur spécialisé dans le développement durable, convaincu que le patrimoine naturel et culturel Polynésien est riche et pourtant fragile. Pour le préserver, le tourisme, principale source de notre économie, est un levier essentiel pour revaloriser nos pratiques culturelles et protéger nos écosystèmes naturels.

Les voyages de Nani sont donc créés et organisés de telle manière qu’ils ont un impact positif sur notre environnement et notre société.

Il s’agit de promouvoir notre Fenua différemment et d’en protéger ses plus belles ressources.

 

Remettre l’Homme au cœur du Voyage

Nani remet les hommes et leurs savoirs au cœur du voyage, participant ainsi à la préservation des pratiques culturelles et traditions ancestrales de nos îles.

Le tour-opérateur s’engage donc à créer des voyages qui ont du sens, pour les voyageurs en quête d’expérience unique et pour nous, habitants de la Polynésie, fiers de promouvoir notre culture.

Apprendre à tresser, à danser, à parler tahitien… Loin de l’image de carte postale promue pour les « honeymooners », les expériences Nani proposent une immersion totale dans la culture polynésienne.

 

Un Tourisme différent pour un impact positif

Oui, il est possible de faire des excursions exceptionnelles et de loger dans des lieux incroyables tout en ayant un impact positif !

Nani travaille donc avec beaucoup d’associations et de personnes soucieuses de préserver nos ressources culturelles et naturelles. En choisissant Nani, les voyageurs partent donc à la rencontre d’associations telles que Te Mana O te Moana, Haururu ou encore Coral Gardeners.

Une partie des bénéfices de Nani sont directement reversés à ces associations partenaires pour assurer leur pérennité et leur développement.

Au-delà des rencontres avec des associations locales, Nani s’engage à créer des activités dont l’impact sur le Fenua et ses ressources sera positif.

A titre d’exemple, plutôt que de caresser et nourrir les requins de notre lagon, les voyageurs Nani partent en excursion aux côtés d’une scientifique pour recenser les populations marines et établir des bases de données solides sur leur évolution.